Les Frosties

Le forum de la communauté frostie dispersée dans le monde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Jeu 26 Jan à 20:43

Athanadoc releva les yeux, un discret sourire aux lèvres. Puis il se tourna, et récupéra son shaker en inox...

"Mes conquètes féminines ??? Embarassed vous savez, je ne suis pas sur de pouvoir tenir une soirée de conversation sur ce thème...
Sur l'alcool, peut-etre plus !"

Il récupéra une bouteille d'alcool blanc non identifiée, et en versa une bonne lampée dans le vase.

"Quant à mes fantasmes... je ne sais pas s'ils sont hors du commun. Rolling Eyes "

Il passa la tête sous le bar, et sortit un litre de jus de fruit, visiblement de l'orange.

"Après, que vous aimez bien me taquiner, ça me fait plutot plaisir... ça prouve que vous ne me tenez pas rigueur de ma colère de tout à l'heure..."

Il remplit le récipient à moitié, saupoudra de quelques épices, et rajouta quelques glaçons, puis referma le couvercle, et commença à remuer énergiquement.

"Erik et moi parlions du passé, de la nostalgie... Un peu toujours la même rengaine, quoi. Mais que voulez-vous ? C'est à croire que l'on tient à notre tristesse..."

Il ouvrit le shaker, remplit un verre à pied, termiant son oeuvre par une lichette de grenadine



"Voilà pour vous Cool

Au fait, vous savez que vous etes très charmante avec ce T-Shirt ?
Vous devriez le garder : il vous va beaucoup mieux qu'à moi Wink "

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 0:05

« Non rassurez vous, je ne vous en veux pas. Je sais que je suis fatigante parfois et je crois que vous êtes surtout plus « soupe au lait » que méchant. Va ! »

Anthigel attrapa le petit flacon d’épice qu’Athanadoc venait de poser sur le bar, joua un peu avec et le renifla.

« At…. Attt Aaaattttt…. Choum !!!! C’est fort ce truc !!!»

Puis rajouta avec malice, en s’essuyant les yeux.

« Mais je n’oublierai pas quand même que vous avez voulu me laisser en plan toute seule sous la pluie… Va falloir que vous soyez gentil pour que j’oublie alors !!! » Wink

Athanadoc posa le verre avec un sourire, en récupérant le flacon d’épices.

« Ohhh !!! C’est super joli ! C’est quoi ce liquide rouge que vous avez mis et ce jus orange ? Vous trouvez ça par ici ? »

Anthigel goûta la belle boisson

« Mmmm C’est bon ! C’est fort et doux à la fois. C’est un régal ! Là bravo Monsieur le Barman ! Comment vous dites que ça s’appelle ? »

Etait ce la boisson ? Le compliment ? La joie de pouvoir garder le tee-shirt ? Ou les 3 à la fois. Mais une rougeur vint lui colorer les pommettes.

Embarassed Embarassed Embarassed « C’est très gentil, je me sens comblée d’un coup. Merci beaucoup. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 1:19

La Demoiselle avait l'air d'apprécier, ce qui le rassura un petit peu...
Autant sur un canasson, il n'était pas à son aise, autant derrière son zinc, c'était le patron colors


Alors qu'il la regardait apprécier son verre, un joli petit tein rosé vint lui colorer les pommettes. Elle était vraiment toute mignonne, comme ça ^^

"Une Ebola Sunrise, Mademoiselle...
Que des bonnes choses à l'intérieur : alcool blanc, jus de fruit, sirop, divers épices... Une galère à se procurer, mais je crois que ça vaut le coup Smile

Heureux que ça vous plaise !"

Soudain, un grognement s'éleva.

"Oups, désolé Erik ! J'avais pas vu que t'avais fini !
Je te remets la même chose pour me faire pardonner !!!
Tiens, sers-toi ce que tu veux... "

Il fouilla dans une caisse, et sortit une belle bouteille au liquide doré



Puis se retourna vers Anthigel.


"Je suis assez gentil pour retrouver vos bonnes grâces, hmmm ?
Ou je dois vous en offrir un autre ?
A moins que vous ne désiriez autre chose... Dites-moi... Razz "

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 1:57

« Ah Oui !!! Oui !!! Je sens bien qu’il va m’en falloir une autre pour me montrer que vous êtes gentil… Laughing Razz C’est trop bon !

Et je vais quand même pas laisser Erik boire tout seul, non ! Je sens même que vous allez pouvoir en préparer à l’avance de votre sunrise. Ca va devenir ma boisson favorite !!! »
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 2:16

"Le tout est que je ne tombe pas en rupture de stock Confused
enfin, je devrais pouvoir me débrouiller.
Vraiment ravi que quelqu'un apprécie quelquechose d'un peu plus sophistiqué !"

Athanadoc alla chercher sa pipe, et l'alluma.
Le soirée commençait à etre déjà pas mal entamée, mais malgré sa fatigue, il appréciait ce moment...

Enfin une soirée qu'il ne passait pas tout seul à déprimer à son bureau, les yeux dans le vide.

Non, ce soir, il était à sa place, accompagnée par son vieil ami sur le départ et une nouvelle demoiselle au regard taquin ; et cela lui faisait oublier toute la détresse qui l'avait inondé ces dernières lunes.

Soudain, il revint à la réalité, et vit toute l'insistance d'Anthigel : il lui refit donc avec plaisir un nouveau verre.


"Bah, je vais bien tranquer avec vous ! Nous avons bien le temps d'en descendre un ou deux avant la fermeture Wink"

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 2:49

"Ah mais j'espère bien depuis le temps que je n'ais bu que de l'eau, ça fait du bien de boire un bon truc. Laughing Et j'ai bien l'intention d'en profiter.

Quand je pense aux journées que j'ai passé à marcher toute seule dans ce foutu désert !!! Trinquons à Arakeen et tous ses habitants."


Anthigel leva son verre bien haut et le vida jusqu'au bout. Wink

Depuis un moment, elle se sentait l'esprit guilleret. Et un rien la faisait pouffer de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 18:52

"Soit, c'est une idée ! A Arakeen, à ses Habitants, à Erik et à Vous !"

Il leva lui aussi son verre, et le rinça d'un trait.

***

La soirée poursuivit son cours jusqu'à se transformer en début de matinée. Il n'avait cessé de pleuvoir : un vrai début d'automne.
Petit à petit, les bouches devenaient pateuses, les yeux lourds et les esprits confus.

Athanadoc avait pris place sur un tabouret, et lutter contre la gravité.
Face à lui, Erik ne quittait pas son verre des yeux, comme si sa vie en dépendait, Chaospher semblait avoir rejoint le royaume de Morphée, et Anthigel semblait faire connaissance avec le 2e effet "Ebola Sunrise".


drunken colors shakng2 compress geek

"Baaaah, vous en voulez un dernier avant d'aller au lit ?
Parce que là, je crois que je vais pas tarder à fermer...

Urgh, ça va etre dur, demain..."

Il bailla, et prit sa pipe pour tenir la coup...


"Au fait, le lit de l'infirmerie, ça vous va ?
Parce qu'à part ça, j'ai pas grand-chose à vous proposer Confused "

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 19:54

Etait ce la fatigue où bien la boisson, nul ne le sait, mais Anthigel commençait a sentir ses paupières lourdes.

« Non merci, mais je crois qu’il est temps que j’aille retrouver le lit de l’infirmerie. Pour une fois que j’ai l’occasion de dormir dans un lit, faut que j’aille en profiter un peu quand même. »

Anthigel se remit à rire, et s’appuya sur le comptoir pour ce lever.

« Ca va me changer de mon hamac ! Remarquez si j’étais gonflée, je vous répondrai que vous pourriez me laisser votre lit et que vous iriez dormir dans l’infirmerie !»

Lorsqu’elle vit la tête d’ahuri que venait de prendre Athanadoc, Anthigel éclata carrément de rire.

« Hihihihihi, Je plaisante !!! Hihihihihi ! Rassurez vous, je ne vais pas dormir dans votre lit !!! Hihihihi !!! J’adore vous faire marcher vous alors !!! »

Anthigel essaya de se lever, mais se retrouva assise par terre à coté du tabouret.

« Hihihihihi, Elle est un peu traître cette boisson, je crois !!! »

Après deux ou trois tentatives infructueuses pour ce remettre sur pieds, Anthigel prit la résolution de sortit du bar à quatre pattes.

"Il est vraiment temps que j'aille me coucher moi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 20:19

Bien que plombé de sommeil, le jeune homme se leva et marcha jusqu'au niveau d'Anthigel. La pauvre Demoiselle avait visiblement beaucoup trop apprécier son fameux mélange, et elle commençait à payer l'addition...

Il s'agenouilla devant elle et la regarda :


"Vous savez, j'ai pensé une minute à vous laisser mon lit, mais après les gens vont s'imaginer des choses... Vous allez vite voir comment sont nos Camarades (surtout la petite carrée là, la toute jaune...)

Et puis bon : pour une fin de nuit, ça sera beaucoup mieux que la paille Smile

Le problème, c'est qu'elle se trouve en bas des escaliers, et j'ai pas envie de réduire une luxation dans mon état...
Alors, je vais vous donner un coup de main..."

Il se leva, passa sa main sous son épaule, et la porta. La longue chevelure cuivrée de la jeune femme lui inondait les yeux. La descente fut longue et instable : il avait finalement bien fait d'installer cette petite rampe de corde, c'était bien pratique.

Une fois arrivés en bas en un seul morceau, il l'installa sur le lit.


"Bon, voilà : j'espère que vous êtes pas trop mal...
Je monte vous chercher une couverture.
En cas de problème, vous pouvez appuyer sur ce bouton : ça allume une ampoule rouge dans ma chambre...
A tout de suite !"

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 27 Jan à 23:02

Voyant faire son ami, Erik lui adressa un clin d'oeil et salua poliment la jeune femme.
"Bon, c'est pas le tout, mais il faut que j'aille préparer le drakkar, je suis censé lever l'ancre ce matin !"
Athanadoc revint vers lui et les deux amis se serrèrent fort l'un contre l'autre.
"Prends soin d'elle, elle le mérite amplement, parole de viking"
Le toubib-barman voulut ajouter quelque chose mais Erik le serra un peu plus fort, l'étouffant presque.
"Ne dis rien, frère. les adieux ou les au revoir trop longs, ce n'est pas bon pour le moral, crois moi.
je sais ce que tu ressens et je sais ce qui m'anime au fond de moi. N'en rajoutons pas."
Il le serra encore très fort durant un bref instant comme pour vraiment lui faire comprendre qu'il était inutile d'ajouter des qualificatifs, des paroles, des regrets.
Les deux hommes se toisèrent et chaque regard transperça l'ame de l'autre. Il n'y avait plus rien à ajouter, ils le savaient l'un comme l'autre.

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Sam 28 Jan à 0:41

Alors que le viking relacha son étreinte, Athanadoc fit un pas en arrière. Il plongea son regard dans le sien, pour lui témoigner tout le respect et l'amitié qu'il lui portait.

Erik avait raison : les au-revoirs les plus courts sont souvent les meilleurs... Ils évitent de trop penser et permettent de garder toute la dignité prête à céder aux larmes naissantes... Le genre de sentiments que certains hommes préfèrent ne pas montrer, mais que tout le monde devine.

La main du toubib glissa doucement le long de sa veste, plongea dans sa poche intérieure. Puis ressortit pour déposer dans la main droite burinée du marin un vieux briquet dépoli...

Athanadoc regarda une dernière fois son ami :


"C'est pas grand chose, mais ça te sera peut-etre utile... Maintenant va-t-en, et fais gaffe à ta carcasse...
Moi, je vais récupérer une couverture : faut pas qu'elle attrape froid, la Demoiselle."

Son regard se détourna, et il avança doucement vers sa chambre.
Derrière lui, la porte venait de claquer.Neutral


"Dieu... Reprends-toi... Bon, allez, de quoi la couvrir..."

_________________
Athanadoc, T.P.P.S


Dernière édition par le Dim 29 Jan à 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Sam 28 Jan à 2:51

Lorsque Athanadoc la porta dans ses bras, Anthigel faillit protester mais un éclair de lucidité la retint. Déjà que la pièce avait une curieuse tendance à tourner sur elle-même, lorsqu’elle vit l’escalier, Anthigel ferma les yeux et appuya sa tête sur l’épaule de l’homme qui été venu à son secours. Quand il la posa sur le lit, elle apprécia le moelleux de la chose et instinctivement se tourna sur le coté, remonta ses genoux vers son torse et en poussa un petit soupir de contentement. Dans la seconde qui suivait, elle s’était déjà réfugiée dans les doux bras de morphée.

Dans ses songes, le grand viking s’en allait faire un grand voyage. Elle espérait seulement qu’elle aurait un jour l’occasion et la chance de faire plus amples connaissances avec lui et son compagnon. Wink En attendant, elle leur souhaitait toutes les meilleures choses au monde.
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Dim 29 Jan à 12:15

Lorsqu'Athanadoc redescendit dans l'infirmerie avec une couverture, il vit que la Demoiselle n'avait pas attendu pour se laisser aller à des élucubrations morphéennes.

Elle était là, allongée en position originelle, et dormait comme une bien-heureuse.
Il s'approcha, et la couvrit avec douceur.
Cela lui plaisait, de protéger une femme qui avait l'air si forte. C'est étrange, mais la voir là, enroulée dans la pièce de laine, à l'abris de la pluie et du désert, le rendait heureux et fier.

Il aura au moins réussi à sauver quelqu'un, pensa-t-il.

Puis, il se tourna et remonta les escaliers. Avant d'éteindre le néon de l'infirmerie, il jeta un dernier coup d'oeil sur la jeune femme


"Toi, tu vas moins faire la maligne demain matin, héhé Wink

Bon, allez, au lit... là, y'en a vraiment besoin..."

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Alac, voyageur solitaire loin de son foyer...
» Nouveau JDR : Loup Solitaire en Français
» Alonis, cavalier des brumes
» Ma chronique #5 sur le vin dans le magazine le Denturo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Frosties :: La V4 : pour les nostalgiques :: Annexes :: Role-Playing-
Sauter vers: