Les Frosties

Le forum de la communauté frostie dispersée dans le monde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Dim 15 Jan à 21:00

Rendu à son niveau Athanadoc l’apostropha durement. Anthigel ne préféra pas répondre, bien qu’un peu déçue de voir qu’il avait l’air en colère après elle, elle calla son cheval à la suite et se tint coït jusqu’à la communauté.

Arrivée à Arakeen, elle se trouva fort impressionnée. Le soir était tombé, Athanadoc l’avait planté bêtement toute seule dans l’écurie, elle se sentait un peu perdue. Elle attrapa son sac et se composa un couchage sur la paille dans l’écurie pour la nuit. Avant de sortir, elle remit dans son sac le savon spécial qu’elle avait préparé pour le toubib, elle ne savait pas où il était partit. La petite communauté semblait bien jolie et plein de promesses. Anthigel se trouvait quand même plus à l’aise dans une jeune communauté où ses talents allait servir que dans une grande ville déjà toute construite.
Prenant son courage à deux mains, elle partit à la recherche de Black angel. Celui-ci devait l’attendre pour fabriquer des planches. Heureusement, les habitants se firent tous très accueillants et son angoisse s’enfuit aussi vite qu’elle était venue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Dim 15 Jan à 21:34

Athanadoc marchait rapidement dans le rue d'Arakeen. Le dos courbé, le pas rapide, il avait été assez vexé par la reflexion d'Anthigel, par son manque de tact évident... Il arriva devant la porte du New Caf', l'ouvrit, et entra dans l'établissement.

Une fois à l'intérieur, il emprunta les escaliers qui le menèrent dans sa chambre. Là, il posa son pardessus sur son porte-manteau, se déshabilla et se dirigea vers sa douche de fortune (un frêle tuyau relié à une citerne sur le toit...)

Le débit était faible : il avait peu plu cet été. Il se lava soigneusement. Cela-lui laissa le temps de cogiter.


"Non, mais c'est vrai, quoi... Tu te farcis le fossyage d'un mec, tu galères, et alors que tu te poses un peu, on va encore te reprocher ton odeur débectante !!! Qu'est-ce que j'y peux, moi..? Mad

Tu rends service, et voilà comment on te remercie, en te montrant que t'es indésirable..."

Puis, il attrapa une serviette, et sortit de sa cabine...
Il se dirigea vers un placard, où il récupéra quelques habits propres., qu'il passa.

Une fois habillé, il alla ranger ses vieux vêtements...

"Ouais, c'est vrai que c'est immonde, quand même..."

Dehors, quelques gouttes nocturnes commençaient à s'abattre sur le carreau de sa fenetre.

"En plus, il commence à pleuvoir... Confused
Et toi, tu l'as laissée là, en plan : elle sait même pas où dormir, et elle connait personne...
T'es vraiment une ordure, quand tu veux... Neutral "

Alors, il ne prit pas le temps de mettre son chapeau, et descendit dans la rue en trombe, à la rencontre de la Demoiselle des Sables...

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Lun 16 Jan à 23:44

Lorsqu'il sortit de chez lui, de grosses gouttes commençaient à tomber dans la poussière d'Arakeen : une grosse baston postestivale se préparait.
Il courba le dos et prit le chemin de l'écurie.


"GRMBL ! Fichu chapeau... Enfin, c'est trop tard !"

Il ne lui fallut que quelques minutes pour arriver à l'enclos, mais bien assez pour être trempé jusqu'aux os... Ses cheveux dégoulinaient, sa chemise était collée à la peau, son pantalon inondait ses chaussures.

Il entra dans le box.

Là, il vit Anthigel allongée dans la paille. Elle le regarda avec étonnement...


"Euh.... Je suis ... euh... désolé, Mademoiselle, pour tout à l'heure.
C'était vraiment pas chic de ma part de vous laisser en rade comme ça. Je m'emporte quelquefois, mais je suis parfois un peu à cran...

Je suis vraiment navré... Confused "

Elle continuait à le regarder, sans dire mot...

"Je... enfin... vous, euh.... vous comptez dormir là ?
Si vous voulez, y'a le lit de l'infirmerie dans mon sous-sol... Ca sent un peu les médocs, mais ça sera peut etre mieux que le foin...
Et puis, je pourrais... euh... je pourrais vous offrir un verre pour me faire pardonner. Et puis demain, je vous présenterai les autres."

Il passa la main dans ses cheveux, ce qui lui fit tomber de grosses gouttes dans son cou.


"En plus, héhé, j'ai pris la rincée... alors,pour l'odeur, ça devrait aller mieux...

Enfin, c'est vous qui voyez... Si vous ne voulez pas venir, je comprendrai Neutral "

Il se tut, et l'observa...

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Jeu 19 Jan à 0:21

Anthigel se sentait fourbue, mais heureuse. Elle venait de fabriquer quelques planches avec le sympathique Black, et partit se coucher l’écurie. Dehors la pluie commençait à tomber à grosses gouttes, elle se sentait fort heureuse d’être à l’abri avec un toit sur la tête. Lorsque la porte s’ouvrit, elle fut surprise, et encore plus quand elle vit qui entrait : Le Toubib ! elle ne bougea pas et attendit de savoir ce qu’il avait encore à ronchonner.

Lorsque Athanadoc parla de l’odeur et du fait qu’il était tout mouillé, Anthigel ne put se retenir d’éclater de rire.
Razz

« Ce n’était pas la peine de vous doucher tout habillé !!! Vous savez une douche simple devait largement suffire je crois !!! Laughing » Lui répondit elle en lui tendant une serviette propre qu’elle venait de préparer pour elle.

Puis réalisant alors qu’en fait, il venait de se mouiller pour venir la chercher, elle fut touchée par l’intention. Si sa première pensée fut de refuser, l’idée qu’il ait pris la peine de ressortir sous la pluie rien que pour elle, l’émue plus que de raison. Elle se dépêcha à ramasser ses affaires afin qu’il ne remarque pas son trouble. Embarassed

« C’est très gentil, merci beaucoup. Je crois qu’un verre me fera du bien effectivement. Et l’idée de dormir dans un lit est fort tentante, je l’avoue. Mais sans vouloir déranger, ni abuser, vous croyez que je pourrai aussi profiter de votre douche ? Black m’a dit que vous en aviez fabriqué une !»

Anthigel referma son sac, attrapa le grand imper en plastique, le déroula et le tendit au dessus de sa tête. Elle se tourna vers son acolyte et l’invita de la tête à se joindre à elle sous l’abri de fortune.

« On y va ? Vous êtes prêt à courir ? A moins que vous ne vouliez profiter d’une nouvelle douche ?» Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Ven 20 Jan à 22:59

Lorsque Athanadoc vint la rejoindre, elle poussa un petit cri de surprise. L’eau de ses cheveux venait de l’éclabousser. Embarassed

« Vous ne devez pas avoir chaud comme ça ! Allons y »

Elle ouvrit la grande porte et le vent prit le relais, en un instant la porte lui fut arraché de la main et claqua sur le mur. Athanadoc lui eut du mal à retenir le grand imper qui se mit en torche dans le sens du vent. Ils durent mettre leurs efforts en commun pour refermer la porte de l’étable afin de protéger les chevaux. Le gros orage s’était visiblement mué en tornade. Des cataractes d’eau leur dégoulinaient dessus. Anthigel hésita un instant mais le toubib lui prit la main et l’entraîna vers l’infirmerie. Aucun mot ne fut échangé, le vacarme de la tempête rendait toute communication impossible. Le couple courrait comme si leur vie en dépendait, et Anthigel devait bien admettre qu’elle ne se sentait pas très à l’aise au milieu de ce chaudron. Heureusement son compagnon savait où il allait dans le noir, et l’entraînait avec fermeté. Les éclairs zébraient le ciel dans tous les sens, donnant aux alentours des aspects fantasmagoriques. Aussi c’est trempés mais avec soulagement qu’ils refermèrent la porte de l’infirmerie derrière eux.

« Ben merci, moi qui voulait une douche, je suis servie ! »

Anthigel et Athanadoc se regardèrent en face, et éclatèrent tous les deux de rire. Une grosse flaque d’eau s’étalait sous leurs pieds. Leurs cheveux et leurs vêtements dégoulinaient d’eau. Ils formaient un tableau d’assez piteux aspect. Laughing

« Je crois que nous avons tous les deux besoin d’un grand verre maintenant ! Mais rassurez vous dés demain, je demanderai un terrain à Black afin de me construire un petit chez moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Sam 21 Jan à 0:14

Depuis leur arrivée dans la petite cité portuaire-minière, le viking les observait du coin de l'oeil en souriant. Ces deux là jouaient au chat et à la souris, c'était indéniable, à moins d'etre sourd et aveugle!
Il se demandait meme qu'est ce qui les retenait pour (enfin?) partager, consommer cet amour (car c'était réellement celà) qui les (ré)unissait. cheers
Il esquissa un sourire qui accentua les rides naissantes de son visage buriné.
Et il soupira , mais d'un air et d'une façon comblée et émue. cela lui rappelait sa jeunesse et il se dit que ces deux tourtereaux ne devaient plus perdre une minute: la vie en ce monde là était bien trop risquée et dangereuse pour perdre un seul instant de bonheur. Lui, il savait bien de quoi il parlait , à vrai dire. Oui, ici, il fallait vivre à cent à l'heure faute de rater des choses formidables, de passer à coté d'évènements incroyablement beaux, sereins et calmes.
sur ces pensées o combien profondes concernant la nature humaine dans le désert fractalien, il déboucha un flacon d'hydromel et trinqua seul à la santé de tous ses frères et soeurs disparues.

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Sam 21 Jan à 0:26

Au second flacon d'hydromel (il était un peu trop jeune à son gout mais l'eau manquait pour distiller correctement et il faisait encore chaud) il songea à son départ. L'arrivée de Anthigel et le retour du doc étaient un plus pour Arakeen, c'était certain.
Mais lui s'ennuyait trop, et ses souvenirs passés ressurgissaient encore trop souvent, ses amours perdus et morts à jamais, sa cité frostie anéantie et disparue, et tous ses amis de longue date qui n'étaient plus là.
Sa gorge se noua légèrement; en vieillissant, il supportait de plus en plus mal ses réminescences d'un passé heureux, joyeux et presque glorieux sans mort aucune, sans sang versé.
Il était temps pour lui de reprendre la route ou la mer, de fuir un passé qui le hantait, de tenter de survivre moralement à tout cela. il espérait humblement que ses plus proches amis restés en vie le comprendraient et ne le jugeraient pas mal.
_________________

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
Chaospher
Gars qu'a tout le temps une bonne idée
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Sam 21 Jan à 2:08

A ses côtés, un homme se fichant éperdumment de ce que le reste de l'humanité pouvait penser de lui contemplait le Viking.
Pour lui, seul le jugement des dieux comptait.

Arrakeen devenait un refuge, le même genre que l'utopique Santa Frost.

Il ferait tout pour sauver ce nouveau rêve.

Il savait que cela ne s'accomplirait pas en restant ici à travailler la terre.

Il fallait autre chose, quelque chose de plus, que Santa Frost avait refusé.

Du sang neuf, et des armes pour le verser.
Voila ce qui leur manquait.

En portant à ses lèvres une flasque de Saoma, il étudiait son ami.

Lui aussi n'avait rien à perdre, et voulait de nouveau sentir le vent du désert griffer son visage.
Lui aussi serait prêt à tout pour aider les leus...

Et il lui devait une vie.

Sa décision ne faisait aucun doute.

Souriant, Chaospher porta à nouveau le regard sur les "tourteaux".

" Shakti vibre dans le corps de cette femme, c'est manifeste... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Sam 21 Jan à 2:21

Il est vrai que le Doc et la Demoiselle avait reçu un sacré coup de grain pour arriver jusqu'à l'infirmerie. Enfin, ils étaient maintenant à l'abris, trempés comme des rats, mais à l'abris...

"Bah, vous en faites pas pour la flaque : un petit coup de serpillère, et il n'y paraitra plus.
Si vous voulez, je vais vous faire visiter... En plus, y'a des serviettes dans ma chambre ; vous pourrez même prendre une douche presque chaude si vous le désirez"

Athanadoc l'invita à le suivre. Il emprunta un petit escalier, ouvra une trappe et pénétra dans la salle de bar.

Elle était étrangement calme et vide : la fureur de la tempète avait du refroidir les ardeurs des Arakeenéens les plus assoiffés. Seul le viking était assis au bout du zinc, perdu dans ses pensées.


" Hé ! Salut Erik ! Je vois que t'as bravé la baston.
Au fait, je te présente Anthigel. On monte dans ma chambre se sécher, et je reviens te servir tout de suite"

Le toubib se dirigea vers un autre escalier qui montait au premier niveau, et ouvra une fragile porte.

"Bon, je vous préviens : c'est un joyeux bordel, alors faites pas attention ! Wink"

Ils entrèrent tous deux dans la petite chambre.
On pouvait y voir un petit lit non fait surmonté d'un lanterneau. Devant celui-ci, à gauche de la porte, se trouvait un portemanteau où pendaient pardessus et chapeau. Au fond de la salle, un bureau rudimentaire se dressait, sur lequel était posé une télé-phone, un petit cadre contenant un portrait de femme crayonné ainsi que quelques feuilles et crayons enchevétrés.
Contre le mur, 2 étagères soutenaient différents bouquins traitant pèle-mèle d'histoire, de médecine, de pharmacologie ... A coté d'elles, un vieux calendrier du Seau de l'Ange était épinglé.

Athanadoc s'approcha de la penderie, sortit 2 serviettes, une chemise et un pantalon. Il en donna une à Anthigel, et commença à se sécher vigoureusement ses cheveux noirs et à déboutonner sa chemise.
Puis, il s'arréta en rougissant Embarassed


"Euh, au fait, si vous voulez utiliser ma douche, elle est juste dans le coin, derrière le rideau... Moi, je vais descendre tenir compagnie à Erik.
Rejoignez-nous quand vous aurez terminé !"

Il prit ses habits secs, et sortit de la pièce, pour se changer timidement dans l'escalier.

Puis, il descenda et rejoint son bar. Chaospher venait d'arriver.

Alors qu'il allait prendre un verre, il vit que le viking le fixait avec un regard complice. Il baissa les yeux, un peu géné, puis dit :

"Ouais, je sais... Sacré brin de femme... !"

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Dim 22 Jan à 17:23

Et comment, jeune ruffian. C'est une déesse que cette fille là!
Qu'est-ce que tu attends pour la demander en épousailles, corne de bouc Question
le viking siffla entre ses lèvres.
Bon sang ne saurait mentir. Tu l'aimes, ca se voit à ton regard de bigorneau et du peu que j'en ai entendu et de ce que j'ai entraperçu de la donzelle, pour sur que elle aussi en pince pour toi:
"Ouh, je suis toute mouillée.et pleine de poussiere...
"Ah, venez donc prendre une douche à l'étage
"Oh, mais vous etes vraiment un medecin et un savant, à ce que je vois?
"Arf, vous en doutiez?
"Oh là là, j'ai encore mal aux fesses de cette longue chevauchée qui nous a conduit ici...
" Avouez que c'était épique ce sauvetage, non?
"Certes, vous etes resté le digne gentleman dont je m'étais fait l'idée
"GNAGNA GNA GNA GNA"
(a mon époque, ca se passait plus vite: tu me plais, je te plais, craque boum hue, et le marmot est en route si les dieux sont avec nous!!!) Laughing
Erik fit entrechoquer son verre avec celui du tout frais diplomate d'Arakeen.
"A ta santé, ami, et aux fiançailles viking "

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Dim 22 Jan à 22:32

Embarassed Embarassed Embarassed

"C'est que... c'est pas si simple, non plus, mon Grand...
Et puis on se connait à peine, en plus avec l'impression que j'ai du lui faire Neutral

Et... je sais pas si je suis totalement remis de ma précédente histoire...

Enfin, j'en sais rien, je suis un peu paumé.
Si c'est pour se mettre avec quelqu'une et puis la perdre à nouveau, je sais pas si je le supporterais Neutral


Et puis à tous les coups tu polémiques sur la comète... Qu'est-ce qu'elle en aurait à faire de moi, la demoiselle ? Et puis c'est pas le style à tomber dans les bras du premier mec qui se prend pour un Mitch Buchanon (le caleçon rouge en prime)

Va, reprends un coup : tu diras moins d'aneries ..."

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Lun 23 Jan à 23:18

C'est qui Mitch Buchanon? Un copain à toi?
Connais pas, fit Erik en resservant deux verres Smile
Je crois savoir que Black s'est occupé du chargement du drakkar, corne de bouc, ça me fait quand meme bizarre de vous laisser là Neutral
Vimir et Chaospher sont moins bavards que moi, mais je pense aussi qu'ils ont hate de lever l'ancre.
Le bateau est encore beau malgré le temps qu'il a passé à quai, tu ne trouves pas. On le repeindra à notre première escale, pour sur.
Allons, ne t'en fais pas avec Anthigel, je sens que ca devrait coller, ca se voit comme le nez au milieu du visage tongue
et puis, souviens toi de tout ce que nous avons vécu jadis, on ne peut pas constamment regarder derrière soi, j'en suis persuadé à présent.
Moi, je me tourne vers l'avenir. Je ne dis pas que j'oublie tout, loin de là, mais disons que je mets certaines choses entre parenthèse....
(eh eh eh, lesquelles?)
Buvons à l'avenir, Atha ! thumleft

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Lun 23 Jan à 23:30

"Soit, à l'avenir !!! thumleft


****

C'est vrai que ça me fait bizarre de penser que je te verrais plus assis là, devant moi, sur ton tabouret...
Enfin, profitons-en pour passer une bonne soirée, surtout si c'est la dernière sur la terre ferme Wink

Au fait, j'espère qu'elle s'en sort la Demoiselle avec ma douche. Parce que ça fait un moment, là, quand même scratch "

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Lun 23 Jan à 23:35

Tu veux que j'aille voir Razz
Devant la mine déconfite du doc, Erik lui lança une tape amicale sur l'épaule.
"Je blaguais!"
Bon, je crois que nous leverons l'ancre a l'aube, à moins que mes compagnons de route soient encore endormis?
J'ai un surplus de marchandises, et sans 1 coup d emain, seul, je n'arriverai à rien.
En fait, tant mieux, je vais pouvoir profiter de ton café toute la nuit (enfin tant que Anthigel est sous sa douche) Wink

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Lun 23 Jan à 23:36

Hum hum, ne l'entendrais-je déjà pas murmurer ton nom Shocked depuis l'étage?

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Lun 23 Jan à 23:44

Embarassed Embarassed Embarassed
"Mais arrete donc..."

Se ressert un verre et bourre un pipe


"Ca te régale de me voir comme ça, tout géné...
Hein ?

Vieux bandit, va !"

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Mar 24 Jan à 0:02

Non, Atha, cela me rappelle mes jeunes années, j'étais comme toi, tiens.
(le savoir médical en moins, je n'avais appris qu'à pécher et à me battre à la hache) pirat

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Mar 24 Jan à 0:11

Tu sais, moi aussi, tu vas me manquer, mais jamais je n'aurais pensé rester à Arakeen aussi longtemps.....

Il se ressert un verre.

C'est un peu la faute à l'Eponge, elle est encore jeune. Je lui avais laissé les commandes du drakkar en arrivant tard dans la nuit. Elle s'est chargée de tout, donc. De tout.
Lorsque je me suis réveillé le lendemain, les cales étaient vides et tout le stock entreposé bien à l'abri, le voilier était rangé sous l'appenti géant au bord du quai, ce que vous nommez garage. Et tout le monde venait m'acclamer et préparait une fete pour mon arrivée et celle de Sponge.
Et le temps a passé, inéxorablement.

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Mar 24 Jan à 0:13

ce qui m'épate toujours, c'est qu'il y ait encore des gens pour vouloir me suivre. Je ne suis pas sur qu'ils aiment cette solitude qui m'est à présent si chère.

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Mar 24 Jan à 0:14

Tiens, il me semble que Anthigel a fini sa douche....

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Mar 24 Jan à 1:02

Une fois la crise de fou rire dépassée, Anthigel suivit Athanadoc. Ils arrivèrent à l’entrée de la salle de bar, le célèbre Erik le rouge se trouvait là, visiblement bien imbibé. Sur le coup Anthigel faillit aller lui dire bonjour, mais un peu de pudeur la retint à la porte. La pluie avait trempée sa chemise, et rendait celle-ci presque transparente. Elle fit un petit signe de la main.

« On revient de suite ! J’ai hâte de trinquer avec vous ! » Wink

Anthigel monta derrière le toubib. Une fois dans la chambre, elle attrapa la serviette qu’il lui tendait et se rua sous la douche chaude. Quel plaisir de pouvoir se rincer à l’eau tiède, Anthigel en profita un bon moment, puis se rappelant que l’eau était quand même rare, se décida à sortir. Cool

Athanadoc était partit rejoindre Erik, la jeune femme attrapa son sac et commença à s’habiller tout en jetant un coup d’œil à la chambre du toubib. C’était marrant une chambre d’un célibataire, il y avait un peu de tout partout, même des chaussettes sales sous le lit. Mais l’ensemble avait l’air confortable, ça donnait même envie de poser son sac et de se monter un petit chez soi, l’odeur de la pipe et du renfermé en moins bien sur. Mais c’était décidé, dés demain, elle irait demander un petit endroit à Black, avec tous les morceaux qui traînaient autour de la com, ça serait bien le diable si elle n’arrivait pas à se construire une petite cabane.

Anthigel enfila un short rouge vif, attrapa un tee-shirt rouge, mais son regard fut attiré par un grand tee-shirt blanc à liseré rouge du toubib. Elle l’attrapa, et le posa sur elle en se regardant dans la grande glace. Il était superbe et tout doux, elle ne put résister davantage, l’essaya en faisant un nœud à la taille sur le coté. L’image que lui renvoyait le miroir lui plut particulièrement, alors qu’elle allait le ressortir, son regard fut attiré par la feuille du calendrier qui s’y reflétait aussi. Elle se retourna et s’approcha du mur.
Shocked

« Ohhh !!! »

Visiblement troublée, par l’image de la jeune femme qui posait sous une colombe, Anthigel attrapa son sac et descendit vers la salle de bar. C’est seulement en bas qu’elle s’aperçue qu’elle n’avait pas posé le tee-shirt, et c’était un peu tard pour faire demi tour. Les deux hommes la regardait.

« Bonsoir,

Athanadoc, je me suis permise de vous emprunter un tee-shirt ! Si ça ne vous dérange pas, je vous le rendrai demain, quand les miens seront secs. Embarassed »

Puis s’avança jusqu’au coté d’Erik

« Moi c’est Anthigel, je vous remercie pour l’aide que vous m’avez apporté et le soutien moral que vous m’avez fourni. Very Happy C’est un honneur de rencontrer une légende en chair et en os !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Mar 24 Jan à 2:03

Quand Athanadoc vit la jeune femme descendre avec son T-shirt rouge, il fut étonné et assez troublé... Faut bien reconnaitre qu'elle le portait bien mieux que lui, surtout avec ce petit noeud qui faisait ressortir sa silhouette.
Disons que lui était plus fait pour les chemises...

Elle s'approcha du bar, salua Erik, prit place à coté de lui, puis attaqua sur une petite pommade bien sentie : Mossieur le Rouge serait une légende, à ce qu'elle dit Laughing
Cette parole provoqua un petit sourir d'ironie, mais aussi un petit pincement de jalousie.

En même temps, c'est vrai que l'homme qu'il avait devant lui était le Grand Erik le Rouge, l'Ecumeur des Océans, le héros frostie, en chair et en os. Le fait de bien le connaitre permettait de relativiser certaines choses, mais il est vrai qu'il avait quand même une sacré réputation, le garçon.

Alors que quelques ronds de fumée s'élevaient du foyer de sa bouffarde, il leva les yeux et dit d'un ton taquin

"Bon alors, je lui sers quoi à la Demoiselle ?
Et Mossieur le Héros, il veut la petite soeur ?"

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Jeu 26 Jan à 1:42

« Je prendrais bien quelque chose d’assez fort moi, pour clôturer la journée ça fera du bien. Vous avez quoi ici à part votre anisette ? »

Puis rajouta avec un grand sourire :

« Un truc qui soit fort, mais doux à la fois ! Pas aussi acide que l’humour que vous avez parfois non non ! Un truc plus nuancé, avec une finale douce. Vous avez ça ? Laughing

Enfin, je ne veux pas vous déranger, vous parliez de quoi quand je suis arrivée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athanadoc
Une bouffarde nommée Désir
avatar

Nombre de messages : 1571
Localisation : Dans son bistrot
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Jeu 26 Jan à 1:49

"J'ai peut-etre un truc pour vous, Mademoiselle...
Quelquechose d'assorti avec votre chevelure : une Ebola Sunrise...
En plus, ça me fait ressortir le shaker, et ya que des bonnes choses, héhé !


Quand à notre discussion,... euh... Embarassed Embarassed
Erik me parlait de son futur voyage, et d'autres choses disons plus... personelles Rolling Eyes

Rien de bien important, ne vous en faites pas Smile "

_________________
Athanadoc, T.P.P.S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthigel
Jolie Rousse qui le sait...
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   Jeu 26 Jan à 2:23

« Un Ebola Sunrise !!! Ca à l’air sympa votre truc ! Je veux bien allons y !

Mais vous parliez de choses plus personnelles, vu la rougeur de vos joues ça devait être de vos conquêtes féminines alors !!! Généralement les hommes ne savent parler entre eux que de boissons ou de femmes ! »

Anthigel éclata de rire devant la gêne d’Athanadoc.

« Mais rassurez vous, je ne veux pas savoir de quelles turpitudes vous tapissez vos fantasmes. Je vous taquinais… Et je dois dire que j’adore ça d’ailleurs !!! »
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique d'un cavalier solitaire (et qui a mal aux fesses)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Alac, voyageur solitaire loin de son foyer...
» Nouveau JDR : Loup Solitaire en Français
» Alonis, cavalier des brumes
» Ma chronique #5 sur le vin dans le magazine le Denturo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Frosties :: La V4 : pour les nostalgiques :: Annexes :: Role-Playing-
Sauter vers: