Les Frosties

Le forum de la communauté frostie dispersée dans le monde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Black un fermier pas comme les autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Black Ba
Invité



MessageSujet: Black un fermier pas comme les autres...   Mer 3 Nov à 21:40

Certains vont trouver que je me répète, mais c'est pour ceux qui ne me connaissent pas encore. Je déteste raconter cette histoire, mais elle vous aidera peut être à mieux me cerner, et à comprendre mes réactions...

Citation :

Voila, donc comme chacun le sait, je me fais appeler Black Barback.
Black parce que c'était le nom de mon chien lorsque j'habitais encore avec mes parents et mes frères, dans cette petite ferme perdue en lisière d'une forêt, et c'est parce qu'il m'a plusieurs fois sauvé la vie que j'ai décidé de lui rendre hommage en portant son nom. Pour tout vous dire, je n'ai pas de vrai prénom, mes frères m'appelaient tantôt "Le Gnome", tantôt "Hé !", voire ne m'appelaient pas, mais me collaient une jolie callebote sur la tête, alors que mon père m'appelait tout simplement "Fils".
Barback parce que je suis heureux d'être en vie, de n'être pas un tas d'os enterré ou pas, traînant dans un coin de ce foutu désert, comme tant d'autres... ou comme mon père et mes frères...
Lorsque les pillards ont attaqué la ferme, j'étais avec mon frère aîné, en train d'étudier, dans le calme de la forêt. Nous n'avons rien vu, rien entendu, avant notre retour, et là, nous n'avons que pu constater l'efficacité avec laquelle ces hommes avaient rasé la petite habitation et les rares plantations.
Après avoir enterré nos frères et notre père (notre mère, elle, l'avait déjà été depuis longtemps), nous avons décidé de partir chacun sur une rive du fleuve. Mon frère fut contacté par Sympatk qui l'orienta vers Greenhill... mais Kirk Molière, responsable de la sécurité de la communauté ne vit sans doute pas l'utilité d'envoyer du monde à son secours et le laissa mourir aux portes de la cité.
Puis j'arrivai moi même en vue de Sympatk, épuisé par la longue marche en bordure du fleuve, abasourdi par la perte de mon dernier frère, et c'est alors que Prof me proposa de participer à l'édification de cette nouvelle communauté : El Rancho.
N'ayant plus aucune attache, aucun repère, je m'empressai d'accepter et je l'aidai à mener les chevaux vers la pointe, espérant ainsi pouvoir survivre, mais aussi aider d'autres gens à le faire plus facilement. Pour moi, peu importait à qui profitaient mes actions pourvu qu'elles ne profitaient pas qu'à moi.
La perte d'Elric ne nous aida pas dans notre tâche, mais d'autres arrivèrent... d'abord Onotime, puis Kavern et Thonyo, et enfin, Jabal et TerribleLie.
La vie au Ranch s'organisait petit à petit. C'est à ce point là que nous en sommes.

Et maintenant, El Rancho n'est plus isolée... La communauté de communautés Frosties s'organise elle aussi, et c'est bien ! Ca va nous permettre de bouger un peu, de faire de nouvelles rencontres... et surtout d'éviter de rester au même endroit tout le temps... ca donne envie de repartir seul dans le désert sans nourriture !
Revenir en haut Aller en bas
Black Ba
Invité



MessageSujet: La recette secrète de la liqueur de mulot...   Mer 10 Nov à 2:25

Voila, un vieux secret de famille, mais comme je n'ai plus de famille, je le partage avec vous, qui m'avez recueilli et permis de retrouver la paix.
Tout d'abord, les ingrédients :
Pour un litre :

    - 4 ou 5 mulots adultes;
    - 1 ou 2 kg de patates;
    - 1 litre d'alcool, le plus pur possible (évitez l'alcool médical, pour ne pas faire gueuler les médecins de la communauté).



    1) Laissez macérer les patates dans l'alcool pendant une semaine (le plus dur est de se retenir de boire pendant toute la semaine).

    2) Epluchez tout d'abord les mulots : pour éplucher un mulot, utilisez un caillou pointu pour faire un trou dans la peau, ce qui devrait normalement le tuer aussi si vous visez la tête, serrez les dents sur un des bords du trou et tirez d'un coup sec... s'il reste des poils, passez-le sous l'eau.

    3) Ensuite, saignez-les (vous pouvez récupérer le sang pour faire du boudin, mais ceci est une autre affaire) et essayez de virer le tube digestif dans son intégralité sans le percer ou le couper ou l'âbimer (ça fait du bon fil pour coudre, ça fait de bons colliers, que des bonnes choses...). Récupérez :

      *les petits trucs ronds situés juste au-dessus des bidules en forme de haricots dans le bas du dos, le long de la colonne vertébrale;
      *les petits trucs ronds situés en haut de la colonne vertébrale (pas tout à fait, en bas du cou, en fait);
      *et le truc rond situé à la base du cerveau.


    4) Rincez-les abondamment pour éliminer toute trace de sang sans les laisser tremper dans l'eau. Broyez-les, filtrez le broyat (à travers la peau, par exemple, c'est très bien pour ça) et ajoutez le filtrat dans la bouteille d'alcool.

    5) C'est ici que toute l'invention créative de l'être humain prend le dessus. Vous pouvez choisir des morceaux de viande que vous laisserez macérer dans l'alcool pendant deux jours (jusqu'à ce qu'ils soient tous blancs, en fait), récolter des herbes sympathiques que vous pouvez manger, faire infuser ou fumer avec le produit de votre labeur, ou tout bonnement effectuer une distillation du résultat pour épurer encore tout ce bon contenu (chauffer à une température un peu plus faible que pour la fabrication de vodka à base de patate pure...)


Voila, j'espère que ça vous plaira... A boire entre amis uniquement : les choses récupérées sur les petites bestioles (qui peuvent par ailleurs faire un excellent repas en soupe ou en grillade) ajoutent des effets quelque peu bizarres sur les perceptions et l'entendement à ceux déjà enregistrés pour la boisson fermentée et distillée à partir de patate pure.

Et n'oubliez pas ! Utilisez en priorité les mulots et patates afin de vous nourrir... seul le surplus doit servir à des fins d'alcoolisation de la communauté ! J'espère que ça vous plaira.
Revenir en haut Aller en bas
Black Ba
Invité



MessageSujet: Re: Black un fermier pas comme les autres...   Mer 15 Déc à 15:48

Voila, je vous fais part des premières réactions à chaud à l'ingurgitation de ma liqueur de hamster...
Apparemment, tous ceux qui en ont goûté, sauf Locinus et moi même, ont eu du mal à se réveiller, mais ont trouvé ça particulièrement goutu... Si je trouve un hamster, j'essaierais de diluer un peu plus les extraits animaux dans l'alcool...
Je suis actuellement en train d'expérimenter ma recette avec des matières premières plus faciles à trouver dans le désert : gerboises (une sorte de hamster avec des grosses pattes arrières) et scorpions (il me semble que ça s'appelle comme ça). Je vous en donnerai des nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
eowl's soul
mais ta gueule!!!! tu causes trop
avatar

Nombre de messages : 762
Localisation : 6 feet under
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Black un fermier pas comme les autres...   Mer 15 Déc à 17:13

Tu m'interpelle...
En fait je me demandais si c'est faisable avec des rats...

La decoction que j'ai produite à base d'alcool, de queues de rats rabbit et de fleurs de cactus étoilés, afin d'obtenir un succédané de pastis, a surtout du succès auprès de mon seul foie drunken , ayant rendu malade celui des autres.... puker

A cause de ça, on m'a banni de la cuisine et envoyé couper du bois . Comme je commence à avoir des cornes aux mains (NB pour faire taire ceux qui ont les idées mal placées je ne suis pas un adepte de l'onanisme)
à débiter des bûches à mains nues.

Du coup si t'as essayé avec des rats dis-moi si c'est bon
avec ça ptet que je reprendrai ma place aux fourneaux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Ba
Invité



MessageSujet: Re: Black un fermier pas comme les autres...   Mer 15 Déc à 19:50

Beh écoute, vu la taille d'un rat par rapport à celle d'un hamster, avec une bête, il faut au moins diluer 4 fois plus... Parce que rien qu'avec des glandes surrénales de hamster (j'ai appris que ça s'appelait comme ça, depuis), ça fait un effet monstrueux (demande à Prof). Par contre, la viande de rat étant beaucoup plus forte que la viande de hamster, évite de trop laisser de morceaux, ça va trop parfumer...
Et si tu le tentes à coup de scorpions, coupe la queue avant, j'ai été obligé de les pendre pour les faire macérer, je me suis rendu compte après avoir vu un cheval tomber sous les piqûres de ces sales bêtes qu'ils avaient du poison dans la boulette au bout pale
Revenir en haut Aller en bas
Black Ba
Invité



MessageSujet: Re: Black un fermier pas comme les autres...   Jeu 30 Déc à 1:13

Ca y est ! La cuvée nouvelle est arrivée !! Après quelques lunes de maturation en fût de plastique (c'est fou ce qu'on trouve comme vieux bidons d'essence dans ce désert), la cuvée de liqueur de scorpions an 4 est prête à la consommation ! Enfin, dans un premier temps, ça sera plutôt la consommation des quelques fous qui oseront me servir de cobaye (j'ai acquis trop d'expérience pour me risquer moi même à goûter mes préparations...) J'ai déjà placé quelques pièges pour commencer à préparer la prochaine fournée, mais je veux des impressions d'abord, histoire de ne pas refaire les mêmes erreurs...
Alors Cow-Boys, à vos gobelets ! Passez me voir dans ma chambrette munis de cet outil si vous souhaitez participer à la plus grande expérience scientifique ayant jamais eu lieu au Ranch : Peut-on faire du bon avec du mauvais ? Vous serez rémunérés par une petite lecture et peut être une dégustation de ma liqueur de gerboise nouvelle formule, qui nettoie les intestins encore plus blancs que blanc, si le coeur et le foie vous en disent...
A bientôt chers amis.
Revenir en haut Aller en bas
Black Ba
Invité



MessageSujet: Re: Black un fermier pas comme les autres...   Jeu 30 Déc à 1:37

Après avoir relevé ce qui restait des arachnides scorpioneux de leur bain alcoolisé et annoncé la grande nouvelle, Black contempla ce qui restait de sa chambre à Emerhine : un tas de chiffon qui lui avait servi de lit pendant une saison et un tas de bidons en plastique dans lesquels macéraient les gerboises restantes de sa dernière chasse... Pourtant, cette communauté faisait elle aussi partie de l'histoire du Ranch, et de grandes choses y avaient eu lieu. Tout d'abord l'arrivée fracassante de Lëemëdil et Undead, puis le recrutement de quelques jeunes pousses bien motivées. Il prit note mentalement de la nécessité d'élever une stèle à cet endroit, afin que tous puissent savoir que ce vallon avait accueilli un groupe de personnes fuyant un danger potentiel et que cela pouvait arriver encore. Mais le grésillement de la radio le tira hors de ses pensées...

C'était Nal qui le contactait. Il avait lui même appelé la diplomate Frostie au péril de sa vie, alors qu'il avait déjà du mal à se tenir sur le cheval, pour lui proposer son aide, pour la décharger d'une partie de ses responsabilités, et elle lui répondait que l'aide était la bienvenue ! Black aurait sauté de joie s'il n'avait tenu à la main une bouteille encore débouchée, mais il se contenta de regarder fixement la radio, incapable de prononcer un mot... Il allait enfin pouvoir servir la grande communauté des communautés Frosties tout en continuant de participer à la vie du Ranch !! Bien sûr, cela lui demanderait un certain temps, et surtout, il allait devoir bricoler sa radio pour éviter tout incident diplomatique dû à une mauvaise transmission, mais il était heureux... peut être même plus que le jour où Prof lui avait proposé de construire le Ranch... Les yeux brillants comme ceux d'un enfant, il écouta la douce voix de Nal (Ô combien plus douce quand elle annonçait de telles nouvelles... plus douce encore que le bruit du vent dans la crinière du cheval (il fallait au moins lui reconnaître ça, à cette bourrique : sa crinière sifflait sacrément bien dans le vent du désert)). Il était maintenant décidé à l'aider et il allait, comme elle le lui proposait, s'occuper plus particulièrement de la coordination des cités Frosties. Il lui fallait contacter les gardiens du Phare et se présenter à eux, contacter les Santa Frostiens qui ne le connaissaient pas (ce qui regroupait, en fait, la totalité de la population, moins Nal et peut être Erik), il lui fallait... avant tout finir ce déménagement. Il boucha la bouteille, la fourra avec les autres dans son sac, les emmitoufla dans ce qui restait de son lit et se précipita dehors pour placer son sac dans les sacoches qui pendaient de part et d'autre de la selle. Il n'avait plus qu'à attendre que Jabal lui ouvre la réserve et, dès son retour à El Rancho, il utiliserait la radio communautaire pour contacter tout le monde...
Black allait de nouveau pouvoir faire ce qu'il préférait : aider à construire !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Black un fermier pas comme les autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Black un fermier pas comme les autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SANS SUITE] Une barre de vie ... pas comme les autres
» Axolotl, un héros pas comme les autres de mon armée.
» Malicia :Un aventurier pas comme les autres ....
» -Ma fic- "L'histoire d'un chasseur pas comme les autres
» Soirée entre filles pas comme les autres... | Lyann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Frosties :: La V4 : pour les nostalgiques :: Annexes :: Role-Playing-
Sauter vers: