Les Frosties

Le forum de la communauté frostie dispersée dans le monde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour d'après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvanus
mais ta gueule!!!! tu causes trop
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Je taille ma route
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Le jour d'après   Mer 20 Juil à 13:10

Sylvanus quitta l’infirmerie en s’étirant. Il regarda de gauche et de droite comme s’il cherchait quelqu’un parmi les groupes qui partaient s’affairer aux diverses tâches essentielles au bien-être de la communauté. Il semblait engourdi par l’inconfort de l’endroit où il avait dormi mais habité d’une quiétude certaine.
Oisif, il dirigea ses pas vers la salle commune en espérant y croiser des amis mais il du se résoudre à manger son gruau de céréales au lait d’ânesse seul et en silence, la tête perdue dans ses pensées. Il avait écouté la déclaration officielle de Firecred et prenait son temps pour bien peser ses réponses. Comment tendre vers les valeurs frosties et quitter cette logique de survie? C’était la question que beaucoup devaient se poser.
Lorsqu’il en éprouva le désir, il se rendit au Café des Philosophes ; il avait une déclaration à y faire à propos de son expédition dans le désert et de l’apprentissage qu’il en avait tiré. Il voulait partager avec d’autres son expérience et ses réflexions ; il espérait seulement que le caractère un peu occulte de ses propos inviterait son audience à se poser des questions.
Ses pieds le ramenèrent alors jusqu’à sa cabane sur la plage. Depuis le départ précipité de Nausicaä et son propre départ, l’endroit méritait bien un peu de rangement. Il souleva la paillasse qu’il n’avait plus occupée depuis longtemps et remarqua quelques objets insolites et brillants. Il prit entre ses doigts le petit tesson de bouteille qu’il avait trouvé et le manipula comme s’il cherchait à communiquer avec sa propriétaire par ce biais. Mais le jeune homme était seulement l’enfant de la nature : rien à voir avec la magie runique à laquelle Eric pouvait faire appel pour traverser l’espace, le temps et le sommeil. Il devrait peut-être parler à son ami de ce qui le perturbait, il aurait peut-être des réponses ou des conseils… Il y avait aussi une poignée de petits coquillages nacrés. Il les prit dans sa main et se mit à sourire en se souvenant du collier auxquels ils avaient appartenu. Il écourta son rangement et alla s’asseoir en tailleur sur la plage. Lentement, patiemment, il enfila uns à uns les coquillages sur un morceau de fil de fer pour qu’ils redeviennent un collier comme neuf. Il avait fait des progrès durant la dernière saison, il avait été pas mal sollicité par la communauté pour construire des tas d’objets ; et ce guide du bricoleur l’avait bien aidé.
Durant son ouvrage, Sylvanus s’était demandé si ça avait été une bonne idée de passer la nuit à l’infirmerie. Ils n’avaient pas parlé, juste quelques gestes de réconfort, juste une présence de l’un pour l’autre. Elle avait vraiment souffert de déshydrations et ne voulait peut-être pas être vue dans cet état là. Il n’aurait pas su attendre qu’elle aille mieux et du coup, il avait peut-être fait de leurs retrouvailles un moment plus banal. Elle s’était levée avant lui et, comme si rien ne s’était passé, avait pris garde comme avant à ne pas le réveiller. Ils avaient besoins de temps... Trop de changements, trop d’émotions, trop de stress ; ça prend du temps à digérer tout cela. Lorsqu’elle accepterait de rompre son mutisme, il lui dirait qu’elle était la personne la plus forte qu’il avait rencontré et qu’elle n’avait pas à rougir de qui elle était. Il lui dirait que ce qui leur était arrivé n’était pas à fuir mais qu’au contraire, ils étaient plus riches qu’ils ne l’avaient jamais été.

C’était un drôle de retour à la maison, se disait le jeune homme qui pouvait passer, en un instants, par des sentiments contraires.
Un sourire se dessinait sur son visage : « je ne suis plus seul »
Et Sylvanus s’endormit sur la plage le cœur presque apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le jour d'après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2012 de Roland Emmerich
» Jour 1 : Après un réveillon copieux...
» Jour 2: après la pluie, le beau temp?
» [CS:S] infos et mises à jour
» [resolu] bug plantage lors de la mise a jour du karotz (installation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Frosties :: La V4 : pour les nostalgiques :: Annexes :: Role-Playing-
Sauter vers: