Les Frosties

Le forum de la communauté frostie dispersée dans le monde
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DEPART DE NAHL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
erik le rouge
Le Seul, l'Unique
avatar

Nombre de messages : 2960
Localisation : Arakeen
Date d'inscription : 30/10/2004

MessageSujet: DEPART DE NAHL   Jeu 5 Mai à 23:41

Nahl s'appretait à partir, avec Klint le cow-boy et tant d'autres amis.
La situation politique du coté du Phare était loin d'etre démélée.
Le Viking allait et venait entre la taverne et la vigie: tantot scrutant
le Tumulte (des fois qu'une voile ennemie y apparaisse) tantot vidant
quelques chopes, désabusé, désorienté. Une telle crise n'était encore
jamais arrivée à Santa Frost!
Malgré tout, il prit sur lui, fit un rapide bilan de ce qu'il avait proclamé haut et fort; et il se calma. ce fut diffcile, tres diffcile. Mais il réussit à se
calmer. L'heure était aux préparatifs pour feter le départ de notre tsarine à nous autres frosties, Nahlyaah ! Une tsarine romantique, humaniste, entière.
pas comme l'autre, quoi !
Erik décida d'arranger la salle commune (la taverne, pour les initiés); il décala tables et chaises afin de libérer une grande place en son centre. Il hurla apres Meuhman pour qu'il vienne l'aider, mais le chef de la sécurité continuait imperturbablement à dresser ses listes de cartons colorés et à scruter l'horizon du haut de la vigie.
(comme cet homme était assidu à son travail!)
Voilà. La taverne était "prete" pour le grand show de Nahl.
Erik lorgna du coin de l'oeil sa table habituelle dans le coin en songeant à Yunfa...
Que devenait-elle? Plus aucune nouvelle.
Il aiguisa et astiqua son sabre afin qu'il brille de mille feux (c'était un souvenir de Af et il y tenait beaucoup)
Ah, les boissons, vite.
Il descendit à la cave et remonta plusieurs futs qui sentaient bon le houblon frais.
Les chopes étaient propres, tant mieux. Il les disposa sur le comptoir et sur les tables: 5 chopes, 1 fut de bière, et ainsi de suite. Il fallait que chaque frostie ait de quoi répondre aux chants, aux cris et aux hourras destinés à honorer la belle ténébreuse.
(Il escamota un fut d'hydromel qu'il plaça sur sa table).
"Voila qui est fort bien agencé" murmura le viking d'un air satisfait. je laisse aux autres le soin de décorer la salle, d'amener et installer les instruments de musique, bref de peaufiner, corne de bouc viking
(il se servit une grande pinte d'hydromel qu'il dégusta seul, tranquillement)

_________________
Mais il est une chose
Qui jamais ne meurt,
La réputation que, bonne,
l’on s’est acquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://invocateur.forumactif.com
nalhyaah
Invité



MessageSujet: Re: DEPART DE NAHL   Ven 6 Mai à 11:52

carnet de bord

Jour J : Le départ

Cela faisait déjà des mois que Nalhyaah préparait son voyage autour du monde. Elle tenait à ce que tout soit prêts sans rien omettre de côté.
Ainsi, elle faisait sans cesse des navettes entre le port et les granges de la cités afin de monter à bord les vivres nécessaires à son voyage à elle et à ses compagnons de route.
Munie d’un ballot dur le dos, elle s’arrêta devant le quai et son regard se perdit dans l’horizon de la mer. Elle posa sans faire attention son paquetage à terre et s’approcha des voiliers. Elle essaya de monter à bord mais une ancienne peur la submergea. Elle ne pu faire un pas de plus et elle prit appui sur le ponton.
Le monde commença alors tourner de plus de plus vite autour d’elle jusqu’à ce qu’elle perdit totalement l’équilibre pour tomber à terre. Une étrange sentiment se propagea alors dans tout son être. Un souvenir lointain revint alors à sa mémoire.


Flash Black

Le capitaine
« - Faites tomber la grande voile, dépêchez, sinon on cours à la catastrophe »
Dit il alors que les éléments se déchaîner.
C’est une mer agitée qui ravager de ses coup les plus puissants sur la coque du bateau. Celui-ci semblait être trimballer comme un simple jouet et déchirer entre 2 forces qui s’amusaient.


« -Tenez vous tous aux cordes »


Un pluie diluvienne fouettait les visages aigris par le travail et la douleur. Un ciel menaçant souriait devant eux calquant de ses fouets les pauvres bougres qui tenaient fermes sur le pont. Nalhyaah regarda par le hublot de sa cabine l’équipage malmené par l’océan. Mais ceux ci n’ étaient pas assez pour libérer la grandes voiles des cordes qui la tenaillaient et l’emprisonnaient. Certains des membres de la troupes sortirent de leur cabines pour aller aider les marins mais sans guère plus de réussites.
Un bourrasque finit par déchirer la grande voile si vitale pour la navire. Ils se retrouvèrent alors sans possibilité de manœuvrer correctement dans ses eaux déchaînées.


la vigie

« - Capitaine, Cap….aine»Sa voix se perdait dans les intempéries malgré tout l’ardeur qu’il mettait à crier tout le souffle de son corps.
« Des récifs, récifs »

Le capitaine
« - Santé Mama »Fit il en embrassant son pendentif
« - Accrochez vous tous »

Une autre bourrasque survint alors jetant par dessus le pont, un saltimbanque qui s’accrochait désespérément au fil d’Ariane du bateau. Ceux qui le pouvaient, vinrent à sa hauteur pour tenter de le remonter à bord. Nalhyaah était elle aussi sorti de sa cabine pour aller aider autant qu’elle le pouvait. Mais elle n’avait pas entendu les consignes du Capitaine et à la prochaine altercations avec les éléments, ce fut elle que la mer avala.

[g]Nalhyaah Camérya[/g]
« - Ah, M…ua…… »Mais les courants commençaient déjà à l’écarter du bateau qui continuer sa courses folle vers les récifs.

« - Rester hors de l’eau, rester à tout pris hors de l’eau »

Elle lutta tant bien que mal contre les vagues, mais elle s’épuisa très vite. L’eau allait et sortait de ses poumons. Elle faillit à plusieurs reprises succomber à la noyade. L’océan est un élément extrêmement fort, et il ne sert à rien de lutter contre lui si il est déchaîné. La troubadour, l’apprit à ses dépends et perdit peu de temps après connaissance à bout de force et à bout de souffle

…………..

Ses yeux s’ouvrirent sur du sable. Un soleil aveuglait sa vision qui vacillait. Elle sentait la mer allait et venir sur son corps. Elle essaya de se levait mais ses bras ne pu faire l’effort.
Encore ses vertiges qui la faisait tomber dans le vide de l’océan.
Elle perdit à nouveau connaissance.


………….

La faim la tenaillait. Et ce fut une douleur à la main qui la réveilla. Par réflexe, elle retira sa main pour la protéger contre sa poitrine. Elle rouvrit les yeux et fut face à face avec un crabe violoniste. Ses yeux noirs sortant de 2 opercules suivaient son regard comme pour lui faire comprendre son étonnement et sa déception. Nalhyaah s’appuya contre le sable pour se mettre à genou. Le crabe, regardait toujours la scène et commença à faire marche arrière. Ce n’était pas encore le moment de se répâtre de se corps qui n’était pas encore mort.

La jeune femme regarda autour d’elle en quête d’un point de repère afin de savoir où est ce qu’elle était. Mais rien ne lui était connu. Elle chercha du regard un indice, le moindre indice qui pourrait lui être utile.

La mer ramenait sur ses pieds nus de l’écume et puis une planche en bois vînt heurter le sable. Nalhyaah se leva sur ces deux pieds avec difficulté. Et elle se dirigea vers le déchet de l’océan. Elle prit la planche dans la main et lut « Rodéo des mers». Un mal serra alors son estomac. Son cœur se mit à battre avec ardeur.


« -Où, où est-il ? »

Son regard chercha avec désespoir son bateau. Mais elle ne vit que des restes de planche en bois et des morceaux de tissus sillonnant la plage. Elle suivit la piste fraîche. Mais un sentiment funeste la submergea. Elle se mit alors à courir avec empressement. Elle découvrit enfin la tête d’un mât à l’horizon, son cœur se serra encore plus.

Frénétiquement, elle volait sur le sable, se dirigeant vers la source de ses pensées.

Et elle tomba nez à nez devant un tombeau à ciel ouvert. Des cadavres arboraient la plage. Un bateau fantôme se présentait à elle. Seul un cri lui vînt à l’esprit.


« - Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh »
« Pourquoi ?, elle leva les mains vers les cieux, POURQUOI ? »

Fash back



Nalhyaah
« - pourquoi ?» Marmonna t elle. Des larmes coulèrent sur son visage

Une voix familière
« - Nalh, Nalh ?!! »

Elle sentit une tape rencontrer sa joue.

La voix si familière
« -Ca va ? »

Nalhyaah
Ouvrant les yeux
« - Oui, T’inquiète pas, ça va ».

Elle se redressa sur ces jambes grâce à l’appui de Erik. D’autres frosties s’étaient rassemblés un peu autour afin de savoir si tout aller comme il faut.

« -J’ai juste perdu l’équilibre à cause d’une poussière dans l’œil» Mentit-elle à ses amis

« - Les bateaux sont prêts, je me suis chargés de leur approvisionnement grâce aux compagnons de Klint ».

Elle circula son regard sur l’ensemble des présents

« - Alors, on la fait cette fête ? » Demanda t elle d’un ton enjoué afin de briser la glace et de changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
sylvanus
mais ta gueule!!!! tu causes trop
avatar

Nombre de messages : 674
Localisation : Je taille ma route
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Re: DEPART DE NAHL   Ven 6 Mai à 20:26

Voilà, c'est l'heure du départ:?
J'ai un peu de mal à trouver les mots justes. Je sais seulement qu'un jour viendra où je suivrai tes pas...

Tu es celle qui m'a fait aimer Santa Frost et redonné confiance en l'humanité.

Je me souviens des premiers jours qui ont suivis mon arrivé ici. Je me remettais difficilement de ma sévère déshydratation dans l'infirmerie de Santa Frost lorsque j'ai perçu une délicieuse mélodie. Malgré mes souffrances, je me suis levé de ma paillasse et je me suis trainé jusqu'aux rives du Tumulte.
Tu étais là, assise sur un rocher et tu tirais de ta flute des sons féériques. J'ai passé des minutes puis des heures à t'écouter; la douleur n'avait plus de sens. J'étais bien; après toutes ces épreuves, cette musique me disais: "tu es vivant".

Ce sentiment de vie, ce plaisir d'être frostie, c'est à toi que je le dois...

Pour ton départ, j'ai un drôle de présent.
Te souviens-tu du concours qu'Erik avait lancé il y a plus de trois ans?
Il s'agissait d'un concours de dessin... Je n'avais pas osé apporter ma contribution à ce concours. Avec quelques pigments, j'avais réalisé ce portrait de toi, telle que tu m'étais apparue lors de ce concert privé.

Voilà, je n'avais jamais osé te le donner mais j'espère que ça te plaira:oops:



Mes pensées t'accompagnent, Nalhyaah. Il existe toujours une étoile pour ceux qui veulent oublier la distance. Like a Star @ heaven

Que Gaïa, la Terre, guide tes pas.
A bientôt. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meuhman
Invité



MessageSujet: Re: DEPART DE NAHL   Dim 8 Mai à 14:45

La fête était déjà passée, meuhman ne s'était quasiment pas rendu compte que Nalh était partie. C'est seulement lorsqu'il monta à la vigie, pour observer la mer, qu'il vit le bateau qui mouillait au loin, aux cotés d'autres naivres marchands qu'il comprenait que "la cheftaine" était définitivement partie. Des retardataires s'affairaient de rejoindre le voilier avec une barque. La plupart des Frosties restaient endormis, ivres de la soirée d'hier soir. La nouvelle administratrice, VeuveNoire veillait elle aussi, regardant les torches du bateau s'éloignant progressivement.
Une nouvelle ère commençait. Nalh avait accomplie tellement de choses pour SF et ses habitants. Depuis que meuhman était arrivé dans cette ville, et il parait bien longtemps avant, Nalh était considérée comme l'organisatrice de la vie communautaire.
Touts les matins, elle se levait avant tout le monde pour préparer le programme de la journée.
Toute la matinée elle conseillait les travailleurs, les motivait. Le midi, elle mangeait peu, rapidement, préférant utiliser son temps à finir le travail balcé des autres.
L'après midi, elle s'isolait pour s'occuper des taches exterieures : c'était elle qui communiquer avec les cités voisines de SF, qui concluait les accords commerciaux, les traités. La radio était constament occupée. Nalh connaissait beaucoup de gens à tavers tout le sud, même si elle parlait peu sur les ondes publiques, même si elle n'était jamais rentrée dans le baromètre du seau, touts les dipomates des cités connaissaient sa voix douce. Cette voix, elle l'utilisait d'ailleurs parfois pour chanter. Grâce à elle, SF était connue et reconnue jusqu'au Nord pour ses poésies et ses chants.
Le soir, alors que les Froties fatigués s'endormaient, elle continuait à veiller, construisant inlassablement des projets plus impressionants les uns que les autres. C'est elle qui fut l'initiatrice du projet Grand Sud, elle qui permit de faire d'une petit communauté de doux réveurs un grand port par lequel circule quantité de marchandises, en provenance du Nord, du Sud.
Nalh, plus que tout autre représentait l'esprit "Frostie". Elle avait tellement fait pour notre communauté... tellement donné. Son départ sonnait comme un appel déchirant dans le coeur de beaucoup de Frosties. Qui allait la remplacer ? qui pouvait la remplacer ? Peu de gens ... Mais ce départ, elle l'avait mérité.
Le soleil commençait à se lever. Les Frosties à s'activer. Il fallait continuer malgré cela. Continuer pour elle, pour qu'elle soit fière de nous.
Au délà de cet océan, des dangers guettaient probablement notre Cheftaine.


Que la Vache Cosmique veille sur vous.

Meuhman, fatigué décida d'aller enfin se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
nalhyaah
Invité



MessageSujet: Re: DEPART DE NAHL   Mar 10 Mai à 11:49

Carnet de bord

Lune 1
automne 5/8 de l'ans 5


Les voiliers s'étaient arrété, l'équopage avait monter les grandes voiles afin de profiter de la légére brise au bord de la côte. Nalhyaah, les pieds dans l'eau, en train s'amuser avec les petites vagues, se souvient de la veille encore à Sf où la soirée bien que arrosé avait été un vrai délice pour le coeur et l'esprit.

Erik et Undead accompagné de Klint avaient réussi à se provoquer dans un concours de consommation de biére de tout type afin e voir lequels d'entre eux avaient l'estomacs le plus corriace et l'esprit le plus abrupte face à ces alcools.


"- Ah, ces hommes toujours pret à montrer lequel d'netre eux est le plus à même de rivaliser avec l'autre." Prononca elle avec un sourire

Le départ avait était mémorable, et elle avait tenu à embrasser chaque frosties résidents à Santa Frost, 52 personnes, ca faissait une grosse foule à saluer. Elle aurait aimé aussi faire partager son envie aux frosties travaillant dans les villes jumelles.
Son derniers baisés fut pour son amant, fidéle à lui-même.
ils restérent un moment silencieux , yeux dans les yeux, le moment était venu mais une éternité pouvait les partager comme une seconde. Ils avaient été liés pour le plus grand bonheur des deux.
Désormais, le départ était venu, Nalh, comme ses amis l'appelait, ne savait pas quand ils pourraient à nouveau se rencontrer et faire partager leur pensée silencieuse. C'est comme cela, peut de mots pouvait décrire ce qui s'était passé. ils se comprenait au dela des mots, au dela des pensées, au delà du temps et des distances qui les séparaient


"- Aurevoir, cow boy"dit elle en embrassant de ses lévres son menton
"A bientôt, mon ami"poursuivit elle sur son front
" Bye"Finit-elle en mordillant légérement sa lévre

Puis tout le monde monta à bord, et l'heure du départ était prévu à heure fixe. No chance qui devait dormir rata son voyage.
Les voiliers avaient quitté le port dans la soirée profitant de la douceur de la nuit et d'un ciel eclairé par une demi-lune quasi-divine


Nalhyaah scruta l'horizon qui commencait à se couvrir de nuage de pluie, les gros nuage de pluie de l'hiver se formaient loin dans l'océan avalant des litres et des litres d'eau pour étanger leur soif.
Et comme par réflexe, elle commenca à tapper sur le pont en bois avec ses mains légéres donnant un tympo rythmé. Elle frodonna un légére harmonie.
Mais sa voix fougue, pris le relais comme pour repondre à cette air mélodieux


"Sur ce long fleuve tranquille
Se deversant dans une mer fluide,
Je sens en moi cette pile,
Eternelle, un énergie infinie,
Me poussant dans cette vie
A partir de l'avant vers un choix
Surement incertain mais qui m'émois
Pour une existence méné pas à pas"

"hum, hum, hhhmmumuem, meum, hum"
"hum, hum, huhhmmumuen, meeeeeummmmmmm"

" Je suis ce rêve divin,
T el un souvenir lointain,
Un sentiment quasi-souverrain,
Me portant sur ces flots
A bord du "Sable", ce cher bateau,
Voguant sur le Tumllte,
D'une passion de multiples,
D'espoirs et de plénitudes"

"hum, hum, hhhmmumuem, meum, hum"
"hum, hum, huhhmmumuen, meeeeeummmmmmm"

"Ah, le temps, à multiples facettes,
Personnage sombre et à la fois éclairé,
Evers toi, j'ai une imposante dette,
Qui me lie à cette destiné.
Un Souhait, oui un désir profond
Qui m'appelle, qui me guide
Moi aussi à donner par delà la raison
A faire profiter d'un battant de cils,
Cette chance passionnée aux autres,
Qui m'améne à mon tour telle une apôtre,
Une dame des cartes, à étaler
Les chemins possibles de façon éclairées,
Pour que vous pouissiez à votre tour
Passer le relai comme nous autres troubadours"

"hum, hum, hhhmmumuem, meum, hum"
"hum, hum, huhhmmumuen, meeeeeummmmmmm"

Nalhyaah continua à chanter capella mais dans une langue d'enfance que sa grand mére luyi avait apprises. Les syllables parcouraitent son palais avec aissance.
Alors qu'elle s'adonnait à cette exercice, elle vit au loin une grosse image flotter à la surface de l'eau et venir se frotter à côté des voiliers. Un son aigu et chaleureux se fit entendre telle des sirénes mythiques. Un petit troupeau de baleines à bosse venait les accueillir dans leur espace
La jeune femme intriguée, regardait avec curiosité ses imposants animaux tell une enfant découvrant encore les délices de la vie.
Une pensée de la crypte aux marsoins vint à elle
Elle esquisa alors un sourire béa
Revenir en haut Aller en bas
nalhyaah
Invité



MessageSujet: Re: DEPART DE NAHL   Ven 27 Mai à 16:30

Carnet de bord

Lune 2
Automne 7/8 de l'ans 5

Le voyage continuait sur sa lancer à travers une mer d’huile. Un calme absolue reposant mais à la fois oppressant qui conditionnait l’équipage des 2 voiliers. Puis la vigie annonça qu’enfin il apercevait El Rancho, cité des cow-boys et des Frosties, des gars de l’Ouest qui avaient réussis à concentrer plusieurs troupeaux d’étalons sauvages mais aussi des bisons au cap du désert du Soupir.
Au moment de l’annonce, Le visage de Nalhyaah s’éclaira d’un sourire radieux


« - Enfin, la première étape de notre périple. Je vais pouvoir voir à quoi ressemble tous ces cow-boy que je ne connais uniquement par leur voix.»

Avec une attitude enchantée, Nalhyaah décida d’aller voir à quoi pouvait bien ressembler cette terre aride mais fructifiante d’idées et de courage à l’ouvrage. Elle sortit donc de sa cabine, une cabine aménagée par ces soins avant le départ de Santa Frost. Une draperie ornée de symbole Frosties étaient en train d’être achevé : une licorne symbole d’espoir et de bienveillance, un voilier pour le Tumulte mais aussi pour la proximité avec l’eau pour les 2 cités jumelles et enfin un soleil d’aurore pour l’avenir. Les murs en chêne vert s’en trouvaient tapissés. La troubadour avait presque finit de dessiner la licorne blanche.
Elle se retourna un moment vers son lit douillé et sa radio un peu usée par son utilisation afin de voir si personne ne voulait la contacter


« - Non rien, je vais pouvoir avoir un petit moment de répit. »

Son regard se porta alors sur la draperie

« - Bientôt, ma belle, bientôt, tu pourras flotter et porter le « Sable » de tes conseils et de ta beauté. »

Sur ces mots, elle referma sa cabine pour se diriger vers le mat principal du voilier. Elle prit appuie sur les cordages pour monter vers le poste de vigie. Mais l’uns de ces pieds trébucha et elle perdit l’équilibre. Son estomac se noua d’angoisse. Un petit cri s’échappa de son larynx mais nul mot n’en sortit. Par réflexe, elle s’agrippa de toutes ces forces vers l’objet le plus proche. Avec adresse, elle réussit à remonter sur les premiers niveaux du cordage. Cependant, la poulie sur laquelle elle s’était maintenu, se détacha pour aller heurter les liens qui retenaient la voile stable. La poulie finit sa course en rompant une par une les attaches de la voiles pour enfin la transpercer de part en part. En voyant la scène, Nalhyaah laissa filer un leger :

« Oups,… attention. »

Mais cette avertissement trop tardive n’eut aucun effet. Par chance aucun membre de l’équipage se trouvait sur la trajectoire de la lourde poulie. Nalhyaah honteuse, redescendit vers le pont du « Sable ». Elle découvrit les dégâts matériels qu’elle avait pu provoquer.

Klint
En sapprochant,
« - Bon, c’est pas grave, personne n’a été blessé. » Dit il d’un ton conciliateur
« Va prévenir l’autre voilier que nous devons nous arrêter à mi étape pour effectuer des réparations. »

Nalhyaah
« - Oui » finit-elle la tête baissée comme ferait une enfant qui aurait été grondée.

Elle s’en alla donc vers la cabine pour aller passé le message à l’autre navire laissant derrière elle les débris de toiles de la voile et une poulie oscillant.

« - Shikaramu, m’entendez vous, allô, c’est Nalhyaah »

Quelques secondes plus tard

Shikamaru
« - Oui, qui y a -t-il, on a entendu de l’agitation à bord du « Sable » Nalhyaah confuse ne souhaitait pas s’eterniser sur l’accident qu’elle avait pu occasionner

Nalhyaah
« - Notre voile s’est déchiré par accident. Nous allons devoir nous arrêter ici pour la réparer au lieu de faire halte à El Rancho comme prévu »

Shikamaru
« -Ok, on viens vous rejoindre, plus on est nombreux, mieux la tache serra rapide »

Nalhyaah
« -Merci à vous »

La dame du Sable chercha à côté de sa tapisserie quasi-achevée, son matériel de couture.

« - Bon maintenant, ma fille, il faut réparer ce que tu as pu casser. »

Elle se reprit donc en main après un moment d’incertitudes et de confusion. Elle ressortit avec tout son désir de réparer ces fautes et de faire de son mieux pour que le voyage reprit le plus tôt possible.
Sur le pont, le second voilier arrivait à proximité du Sable pour amarrer. Une passerelle fut mis en place entre les 2 bateaux et les 2 équipages se retrouvèrent tous autour de la voile déchirée et ils mirent tous leur cœur à l’ouvrage avec plus ou moins de talent pour la rafistoler. Les plus doués d’entre eux, Big Jim, Iorn Bull et la troubadour réussirent de leur côté à réparer la quasi-totalité. Pendant leur travail, ils montrèrent de façon pédagogue les croches qu’il fallait exécuter pour bien scinder 2 morceaux de tissus au reste de l’équipage qui se prit au jeu et essaya de mémoriser cette leçon. Enfin Les artisans fiers de leur travail se relevèrent tous pour contempler la toiles reconstituée.
Le maitre artisans pris alors la parole


Big Jim
« - Elle pourra tenir le coup jusqu’à El Rancho, la bas on pourra leur acheter une meilleur voile pour la remplacer. C'est du bon boulot, je dois l'avouer »

Nalhyaah
"- Oui, nous avons enfin terminer."elle se leva
"Mais je vois que le soleil commence à se coucher. je n'aurais jamais cru que cela nous aurait pris autant de temps"
"Je vous rpie à tous de m'excuser de nous avoir tous mis ainsi en retard sur la saison des glaces"
"Pour me faire pardonner, je vais vous faire la cuisine. Et nous pourrions aussi profiter de cette fraicheur pour nous amuser un peu, non ?Fit elle avec un sourire

On lui répondit
"- Ben ma foi, pourquoi pas !!"

Nalhyaah
"- Alors, d'accord, mettez vous tous à l'aise, c'est moi qui regale aujourd'hui. reposez vous tous"

Ainsi, la dame du Sable partit vers les cales des bateaux pour y aller recupérer les derniers mets encore frais.
Elle ressortit avec un panier rempli de champignons, de pommes, de tomates, et d'épices. Les senteurs de la terre remplissaient l'air du pont du Sable. Un délice pour les yeux qui allait devenir un délice pour les papilles.
Nalhyaah continua son chemin vers les cuisines du voilier où étaient entreposés le materiel pour la cuison mais aussi le confectionnement de gateaux grâce à un poêle en fonte, des casseroles en cuivres et des ustensiles de cuisines dignes des chefs

La soirée se passa sans probléme, tous l'équipage avait pu gouter aux tartes à la tomates, aux hymnes du gouts, un plats typique de la troubadour qui mélangeait diverses légumes exotiques, du piment, de la créme, et une saices à base de pommes et de tomates.
Le ventre rempli, les hommes et les femmes se prétèrent ensuite à un petit jeu de musique entre harmonica, flute, tambour et chants diverses et variés. La nuit était déja installé quand les premiers yeux commencérent à se fermer sous une lune ronde et flamboyante.


Certains comme Nalhyaah se pouvait encore dormir. La troubadour salua le reste de l'équipage pour aller rejoindre la pirogue en queue du Sable. L'appel de la mer lui soufflait un doux refrain dans le creux de son oreille



Nalhyaah s'installa alors confortablement dans la pirogue pour observait le calme et la paisible mer qui lui sourriait au loin d'un air malicieux.Elle passa sa main sur l'eau et se rafraichi le visage et tout doucement ces yeux , à elle aussi se fermérent peu à peu pour laisser place aux rêves.
Un repos bien mérité qui fut interrompu à l'aube par des coups de feu et des cris de douleur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DEPART DE NAHL   

Revenir en haut Aller en bas
 
DEPART DE NAHL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maps de depart
» Mon depart !
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» Nouveauté 2010
» Résumé des changements dans Cataclysm.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Frosties :: La V4 : pour les nostalgiques :: Annexes :: Role-Playing-
Sauter vers: